Dossier technique – revêtement de sol

La pose d’un revêtement de sol

La pose d’un nouveau revêtement de sol nécessite la réalisation de plusieurs étapes susceptibles de générer de nombreux risques. Pour protéger votre santé, adoptez les bons réflexes à chaque étape.

Principaux risques pour votre santé.

La pose de revêtements de sol vous expose à des risques nombreux et variés. 

  • Risques de chutes de plain-pied
  • Risques liés aux contraintes physiques : postures inconfortables, port de charges lourdes
  • Risques de coupure
  • Risques liés aux vibrations et au bruit
  • Risque de lésions ou d’irritations cutanées
  • Risque d’irritation des voies respiratoires
  • Risques de lésions oculaires
  • Risques liés à l’inhalation de poussières, fibres (dont l’amiante), vapeurs de produits chimiques.

Préparation du chantier

Il est important de bien préparer son chantier afin de gérer au mieux les aléas.

  • Anticipez les besoins en matériaux, matériels et outils
  • Faites livrer les matériaux par votre fournisseur, si possible, sur le chantier
  • Prédécoupez en amont les lès de revêtements adaptés aux dimensions de votre surface afin
    de réduire le poids des rouleaux et permettre un gain de temps sur le chantier
  • Utilisez des aides à la manutention (chariots, diables, monte-matériaux…) pour transporter le matériel et les matériaux
  • Si vous ne disposez pas d’aide à la manutention porter, par exemple, les lés à 2
  • Stockez les matériaux au plus près de la zone de travail en faisant attention à :
    – Délimiter une zone de stockage
    – Caler les rouleaux pour éviter qu’ils roulent
    – Limiter la hauteur de stockage à hauteur d’homme pour ne pas lever les bras au dessus des épaules.

PENSEZ-Y !
Tout au long de votre activité gardez votre chantier propre pour éviter les chutes de plain-pied.

Dépose de l’ancien revêtement

Afin de limiter les postures contraignantes et gagner en productivité, privilégiez l’utilisation de machine lors de la dépose de l’ancien revêtement de sol.

  • Utilisez une machine/un outil limitant la propagation de vibrations et générant le moins de bruit possible
  • Privilégiez une machine réglable et adaptable en fonction de la taille de l’utilisateur
  • En fonction de la machine utilisée et de l’ancien revêtement (carrelage, parquet, sol souple…), adaptez vos EPI,
  • Soyez vigilant lors de l’utilisation du grattoir, portez des gants pour éviter les coupures.
  • Si vous travaillez à même le sol, pensez à vos genouillères.

BON À SAVOIR
Il existe des machines autotractées permettant de réduire les efforts physiques.

Préparation du support

Si le support nécessite une préparation par grenaillage / ponçage / grattage, cela peut être source d’émissions sonores et de poussières, provenant des colles, des enduits de sol ou des chapes.

  • Prévoyez une aspiration à la source (au niveau de la machine)
  • En l’absence d’aspiration à la source, utilisez un aspirateur muni d’un sac et adapté aux types de poussières pour le nettoyage du sol afin de limiter la dispersion des poussières. Ne jamais balayer.
  • En fonction de la situation de travail, portez les EPI adaptés (masque FFP3, protection auditive, chaussure de sécurité …)

BON À SAVOIR
Les classes de filtres :

  • Classe H : poussières de silice (ex : chape ciment, béton, ragréage…), les fibres d’amiante (ex: colle, chape maigre, ragréage, enduit…)
  • Classe M : plancher bois
    ou parquet

PENSEZ-Y !
En cas de présence d’amiante dans les dalles et les produits associés, vous devez réaliser les travaux conformément à la réglementation amiante. Formation obligatoire des opérateurs.

Application du primaire

Le primaire

  • Privilégiez l’utilisation de produits moins dangereux pour votre santé et à faible émission dans l’air
  • Appliquez le primaire dans un local ventilé pour limiter l’inhalation de vapeurs de composés organiques volatils (COV)
  • Appliquez le primaire à l’aide d’un rouleau à manche long afin de travailler debout et garder le dos droit
  • Portez vos EPI. En fonction du produit, adaptez votre masque. Pour cela regardez sa FDS.

Si vous devez travailler à même le sol pensez à mettre vos genouillères!

BON À SAVOIR
Recensez l’ensemble de vos produits et demandez leurs Fiches de Données de Sécurité (FDS) au fabriquant ou fournisseur et la mettre à disposition des salariés.
Identifiez les substances et produits chimiques dangereux (solvants etc.) grâce aux étiquetages et aux FDS. Pour trouver les informations relatives aux risques et à la prévention consultez les rubriques 2 (identification des dangers), 4 (premiers secours) et 8 (contrôle de l’exposition/protection individuelle) des FDS.

PRÉPARATION DU RAGRÉAGE

Pour limiter la propagation et l’inhalation de poussières lors de la préparation du ragréage au malaxeur : 

  • Privilégiez les produits prêts à l’emploi ou pour les produits en poudre, ceux à faible émission de poussières
  • Ouvrez le sac au dessus du seau ou utiliser des accessoires qui permettent de réduire la propagation de poussières
  • Versez la poudre dans l’eau et non l’inverse
  • Réglez la vitesse du malaxeur pour éviter de générer un nuage de poussières
  • Soyez vigilant lors de l’utilisation du malaxeur
  • Attention : Le malaxage du ragréage peut aussi être source de nuisance sonore, porter vos protections auditives.  Portez les EPI adaptés.

BON À SAVOIR
Il existe des stations de préparation/malaxage qui permettent de réduire l’émission de poussières et le port de charges lourdes.

MISE EN ŒUVRE DU RAGRÉAGE

Lors de la mise en oeuvre du ragréage, limitez le port de charges lourdes et les postures contraignantes. Pour cela, privilégiez l’utilisation :

  • d’un contenant sur roulette pour verser l’enduit
  • d’un râteau d’étalement et d’un rouleau débulleur à manche long afin de travailler debout et garder le dos droit.

BON À SAVOIR
Si vous devez travailler à même le sol sachez qu’il existe des équipements tels que des sièges ergonomiques qui limiteront les contraintes au niveau du dos et des genoux. Sinon, portez vos genouillères.

Pose du revêtement de sol

Collage du nouveau revêtement de sol.

  • Prévoyez une ventilation du local pour limiter l’inhalation de vapeur et de gaz
  • Privilégiez les colles faiblement émissives en composés organiques volatiles. Les colles sèches permettent de gagner en confort au niveau de l’application
  • Appliquez la colle debout dès lors que votre environnement de travail vous le permet
  • Portez les EPI adaptés :
  • Privilégiez les cutters sécurisés et les araseurs pour découper en toute sécurité
  • Une fois le revêtement posé, marouflez debout à l’aide d’un rouleau à maroufler à manche long afin de limiter les postures contraignantes Filtre A2 ou B2, selon la composition de la colle

Réalisation des joints à chaud pour revêtements souples. 

  • Attention au risque de coupure avec la rainureuse
  • Attention au risque de brûlure avec la soudeuse/le pistolet à air chaud
  • Ne pas laisser les appareils allumer sans surveillance

IRIS-ST, pôle prévention des artisans du BTP et Paysage : www.iris-st.org

OPPBTP : www.preventionbtp.fr

Avec le soutien de la DGE, de la CNAM et de Béranger Développement.

Téléchargez gratuitement l’application « IRIS-ST LES MÉMOS »

La ressource vous intéresse ? Renseignez votre adresse e-mail pour la télécharger.

Le commentaire est fermer